La Fourche

 

Photo prisee en 1960 de la station sur le quai supérieur

 

Cette station inaugurée le 26 février 1911 est une première mondiale: Georges Bechmann réalise un branchement "à dédoublement de voies décalé, avec station à trois voies dont deux superposées" ! Hommage discret à Charles Roederer auteur d'un projet initial d'exploitation avec itinéraires à bifurcations, abandonné en 1901.

L'entrée de la station, paraît-il si magnifique, a été restaurée mais malheureusement faisant disparaître les belles décorations d'origine. Cependant les frises de céramique à vague bistre sont toujours présentes dans les couloirs d'accès aux quais.

Les rames venant du Sud arrivent à l'étage supérieur de la station. Les premières rames de métro, en 1911, ne partaient qu'en direction de la Porte de Saint Ouen, le second tronçon n'étant pas encore ouvert. Et c'est pour cela que le nom sur le tympan du tunnel n'indique que la Porte de Saint Ouen et non celle de Clichy (ce que les plus curieux auront d'ailleurs remarqué) !

Mais dès le 20 janvier 1912 les rames de métro allèrent alternativement à la Porte de Saint Ouen et à la Porte de Clichy. Un aiguilleur situé en tête de quai manoeuvre l'aiguille vers l'une ou l'autre des deux directions.

En face ce sont les rames venant de la Porte de Clichy qui entrent dans la station.

 

Cette station est aujourd'hui carrossée. Mais les anciennes faïences sont toujours visibles et en bonne état. Les indications de direction sur les tympans des tunnels y sont présentes.

 

 

A l'étage inférieur ce sont les rames venant de la Porte de Saint Ouen qui entrent à quai. Ce quai a été conservé dans son style d'origine mais toutes les caractéristiques propres à l'ancien réseau ne s'y retrouvent pas en raison d'une hauteur de plafond trop faible. Cette organisation se retrouve d'ailleurs à la station Porte de Versailles.

 

 

Sur le mur en face du quai ont été représentés, récemment, les figures décoratives (guirlandes) que l'on trouve toujours au dessus des noms des stations.

 

 

Une même station mais deux styles de décors différents! De plus le "saut de mouton" qui permet la séparation des deux branches de la ligne, donne à cette station, une caractéristique unique, qui mérite qu'on s'y attarde!